Amours ekpyrotiques

Lente est la route abêtie. Il y a moins d’espoir que de bouts de cervelles.

Dieu a, semble-t-il, monté les montagnes à l’envers. La colline est une prairie boursouflée, j’y grimpe à reculons. Assemblement de fossiles, le passé est au sommet, l’avenir dans les limons. Les protubérances calcaires récitent les paroles des devins solubles. Psalmodie sous l’arbre de roches noires. Les mousses dessinent le visage d’un golem, les oliviers font de grands poumons, les pollens ses deux yeux jaunes. Quand il expire, l’air se grise.  

 Cacomorphie des poètes.

Les babilles cosmiques ont, semble-t-il, échaudé quelques amours ekpyrotiques. Les larmes s’épluchent sur les visages épris, les pupilles se brûlent, la gorge se rouille. Les montagnes à l’envers roulent à contre-sens. Les racines d’Yggdrasil se faufilent, milliers de serpents rendus au ciel.

            Cacomorphie des poètes.

Voilà que vient l’écume protubérante, les temps cacophoniques du Roi-Prophète. La parole ânonne des modèles de prêt-à-penser. Elle écrase les hommes en gare, ceux qui, déroulant le train devant eux, actionnent les rails. Les infrastructures nous rappellent que jadis il fût un humain habile de ses étonnements. Si le Roi-Prophète monte les montagnes à l’envers, les poètes parlent à l’endroit, cacomorphie de gestes et de mots de pouvoir. Ainsi passe l’intuition, ainsi s’acheminent les convois de l’action poétique. Créer pour défaire ce qui est et désormais est moins. En toutes choses il faut chercher l’être, celui qui concilie obscurément les vivants autour de la poésie.

 « Meurs maintenant, Diagoras, car tu ne monteras pas sur l’Olympe. »  

Vivre artistement, entouré des amours ekpyrotiques soudant la pointe poétique à la lance politique. Ce naufrage dans la matière-du-monde, dans la raison de l’univers posée en orbite dans l’œil qui observe au-delà des formes. Cette connaissance qui retrouve le chemin de la sensation la plus primitive, cette esthétique qui bruisse et dénoue le fil de la réalité. L’œil sait car l’œil sent.