Amours dactyles

Yeux bleutés, cordelettes de vagues qui rompent la monotonie des météores venteux. On pressent, à côté d’elle, un temps soudainement légiféré par des doigts de pianiste ; la note casse la léthargie du ciel. Il y a, chez elle, ce que le désert réclame aux prophètes : ces dunes qui charrient autant de fossiles que de pensées.

            Entre les lignes est-ce de l’histoire ou du vécu.

Amours dactyles. Sur la colline, le sable attend. Dans le sable, la colline attend. Elle marche, au milieu des résonances périphériques du levant. Le pain mordille sa bouche, se retourne le monde. Rien que ne disent ses cheveux n’est pressenti dans l’air. La belle Adèle marque, de sa peau indolore, un sourire climatique : ses lèvres froides font le tour de ses dents enneigées.  

            Entre les lignes est-ce de l’histoire ou du vécu.

Amours didactiques. Elle arrache les roses écloses, elle fendille, de leurs pointes, les doigts joints. Elle frappe les idoles de sable – généalogie de ce que sont les femmes. Ses langueurs monotones n’y pourront rien changer. Les fossiles des dunes écrasent les rouages, ceux qui, esclaves se levaient, se lèveront à nouveau.

            Entre ses lignes, est-ce de l’histoire ou du vécu.

Ses yeux endormis ressemblent aux paupières des constellations. Elles se ferment quand, de l’espace, naît le silence. Là, s’éternise la pensée qui s’éveille. Là, les météores enfoncent des mondes. La belle Adèle marque de sa peau indolore un sourire généalogique : ses lèvres d’enfant font le tour de ses dents carnivores.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Paul-Antoine Colombani (24 décembre 2019). Amours dactyles. Le mythe grec et le jeu vidéo: enjeux philosophiques et poétiques. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/rpvb


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search